Wiki Googologie
Advertisement
Date Event
c. 287 - 212 BCE Archimède publie L'Arénaire et définit le système de notation des nombres jusqu'à .[1]
190 BCE Apollonius de Perga "le grand géomètre" a écrit Conics, et a inventé la notation en superscription pour les nombres supérieurs en chiffres romains.
1st-7th century CE Un nombre proche de 10^10^37 a été écrit dans les écritures bouddhistes Avataṃsaka sūtra.[2]
1484 Nicolas Chuquet a écrit un article intitulé Triparty en la science des nombres, le premier ouvrage d'une série systématique et étendue de noms se terminant par -llion.[3]
1631 Le système numérique japonais a été défini jusqu'à 無量大数 (muryoutaisuu) dans 塵劫記 (Jinkoki).[4]
1706 John Machen découvre le centième chiffre de π.[5]
1808 Christian Kramp utilise le symbole ! pour les factorielles.[6]
1811 Chernac liste les facteurs premiers jusqu'à 1020000.[7][8]
1856 Crelle liste les facteurs premiers jusqu'à 6 millions.
1857 Première utilisation connue du vigintillion.[9]
1861 Zacharias Dase liste les facteurs premiers jusqu'à 9 millions.
1904 L'hiérarchie de Hardy a été définie.[10]
1906 Charles-Ange Laisant calcule que 39 a 369693100 chiffres.[11]
1928 Fonction d'Ackermann a été publié.[12]
1933 Stanley Skewes a prouvé que, en supposant l'hypothèse de Riemann, il existe un nombre x inférieur à \(e^{e^{e^{79}}} \approx 10^{10^{10^{34}}}\) où π(x) > li(x).[13] Remarquable pour être probablement le plus grand nombre publié dans une preuve mathématique sérieuse à l'époque, et ce nombre est maintenant connu comme le premier nombre de Skewes.
1938 Googol a été nommé.[14]
1944 La suite de Goodstein a été définie et le théorème de Goodstein a été prouvé.[15]
1947 Goodstein a nommé la tétration, la pentation et l'hexation.[16]
1949 John Wrench et L. R. Smith ont été les premiers à utiliser un ordinateur électronique (l'ENIAC) pour calculer π. Il leur a fallu 70 heures pour calculer 2037 chiffres. Il est également attribué à Reitwiesner.[17]
1955 Stanley Skewes prouve que, sans supposer l'Hypothèse de Riemann, il existe un nombre, x, inférieur à où π(x) > li(x).[18] Notable pour être le détenteur du record du "plus grand nombre dans un article de mathématiques professionnel", et ce nombre est maintenant connu comme le second nombre de Skewes.
1962 La fonction du castor affairé a été défini.[19]
1971 L'article de Graham, décrivant le nombre désormais connu sous le nom de Little Graham, est publié.[20]
1976 Knuth a conçu la notation des puissances itérées.[21].
1977 Gardner a écrit sur la version moderne du nombre de Graham dans Scientific American, le popularisant auprès du grand public.[22] Il a également écrit sur le nombre de Folkman.
1978 Les lycéens Laura Ariel Nickel et Landon Cole Noll ont découvert le 25e et le 26e nombre de Mersenne premier.[23] Comme le 26e nombre de Mersenne premier est 223209-1, 223208(223209-1) ≈ 8.1 × 1013972 est un nombre parfait.
1979 Harry L. Nelson, concepteur de puzzles, a découvert le nombre parfait à 26790 chiffres ; Cormack et Williams ont découvert le nombre premier titanesque 2523314 - 1.
1980 Le nombre de Graham a été inscrit dans le Guinness World Records comme le plus grand nombre jamais utilisé dans une preuve mathématique.
1982 L'hydre de Kirby-Paris a été défini.[24]
1983 La notation de Steinhaus-Moser a été inventée.[25] Douglas Hofstader a fait la promotion de la "loterie du leurre" ou du "jeu du plus grand nombre" dans Scientific American.[26]
1987 L'hydre de Buchholz a été défini.[27]
1991 Sbiis Saibian invente ses notations poly-cell, précurseur du système extensible-E.
November 25, 1994 Le temps de récurrence de Poincaré d'un univers super-inflationniste de type Linde a été calculé comme étant de \(10^{10^{10^{10^{10^{1.1}}}}}\) ans.[28]
1995 Conway a inventé la notation des flèches chaînées.[29] Pickover a défini en:Superfactorial et en:Leviathan number.[30] Sloane a défini un autre type de superfactorial.[31]
1996 Le site du grand nombre de Robert Munafo a été créé.
February 26, 1998 Le lynz a été défini.
June 1, 2000 Le théorème de la sous-séquence des blocs a été inventé.[32]
December, 2001 marxen.c et loader.c ont été créés pour Bignum Bakeoff.
2002 Jonathan Bowers a inventé la notation des tableaux et la notation de tableau étendue.
June 29, 2002 Premier nombre de Fish a été défini.[33][34]
2006 Bird's Array Notation a été défini.
2006 Harvey Friedman a défini TREE(3).
2007 Bowers a développé la notation des tableaux et a défini le BEAF.[35]
January 26, 2007 Agustin Rayo a défini le nombre de Rayo au duel des gros chiffres (Big Number Duel).
March, 2008 Jonathan Bowers a défini Meameamealokkapoowa oompa.[36]
December 5, 2008 Le Googology Wiki, version anglaise de ce site, a été créé.
December 9, 2008 One to Infinity[37] a été publié. La système extensible-E est développé dans ce livre.
November 19, 2011 Sbiis Saibian a introduit la notation hyper-E (E#) et notation hyper-E étendue (xE#).
March 16, 2012 Dmytro Taranovsky a défini une notation ordinale de manière conjecturale jusqu'à l'arithmétique du second ordre.[38]
January 6, 2013 Adam P. Goucher a défini en:Xi function.[39]
January 22, 2013 Sbiis Saibian a défini Cascading-E Notation (E^).
April, 2013 Lawrence Hollom invented Hyperfactorial array notation.
May, 2013 Bracket Notation (Dollars Function) was defined.
June 5, 2013 Wythagoras published the first version of Dollar Function.
September 11, 2013 Japanese googological webcomic Sushi Kokuu Hen started.
November 10, 2013 Hyp cos defined R notation.
December 12, 2013 This site, French version of Wiki Googologie, was established.
January 30, 2014 Sbiis Saibian introduced Extended Cascading-E Notation (xE^).
February 25, 2014 SammySpore creates en:Sam's Number, a notable "fake number" and an in-joke within the googology community.[40]
May 28, 2014 Pointless Large Number Stuff was created.[41]
August 14, 2014 BASIC programs of primary sequence number and the number of séquence de la paire, which will later upgrade to système de matrice de Bashicu, were posted on Japanese BBS.
October 30, 2014 LittlePeng9 defined en:BIG FOOT.
July 9, 2015 Hyp cos defined en:strong array notation.
November 11, 2016 Peter Trueb computed \(\pi\) to 22459157718361 digits.[42]
January 5, 2017 Emlightened defined en:Little Bigeddon.
March 27, 2017 Emlightened defined en:sasquatch.
June 12, 2019 Special issue of large numbers was published in a Japanese mathematical journal 数学セミナー (Volume 693, July, 2019).
November 28, 2019 Special issue of large numbers was published in a Japanese mathematical contemporary philosophy journal 現代思想 (December, 2019).

Sources

  1. Henry Mendell, English translation of Archimedes, Sand-Reckoner (Arenarius)
  2. 大方広仏華厳経巻第四十五 阿僧祇品第三十
  3. Nicolas Chuquet (1484) Triparty en la science des nombres.
  4. Yoshida, M. (1631) "Jinkoki (塵劫記)"
  5. Jovanovic, R. (2005) Machin's Formula (archive)
  6. Kramp, C. (1808) Élémens d'arithmétique universelle, Cologne.
  7. Derrick N. Lehmer (1867-1938), University of California
  8. Derrick N. Lehmer (1909), Factor table for the first ten millions, Carnegie Institution of Washington, Washington, D.C.
  9. Vigintillion - Merriam-Webster Online
  10. Hardy, G.H. (1904), "A theorem concerning the infinite cardinal numbers", Quarterly Journal of Mathematics 35: 87–94.
  11. Laisant, C. A. (1906) Initiation mathématique: ouvrage étranger à tout programme dédié aux amis de l'enfance. Hachette & Cie, Paris. Paperback reprint.
  12. Ackermann, W. (1928). "Zum Hilbertschen Aufbau der reellen Zahlen". Mathematische Annalen 99: 118–133. doi:10.1007/BF01459088.
  13. Skewes, S. (1933) "On the Difference pi(x)-li(x)." J. London Math. Soc. 8, 277-283. doi:10.1112/jlms/s1-8.4.277
  14. Kasner, E. and Newman, J. R. (1989) Mathematics and the Imagination. Redmond, WA: Tempus Books, pp. 20-27.
  15. Goodstein, R. L. (1944). "On the restricted ordinal theorem". Journal of Symbolic Logic 9 (2): 33-41. doi:10.2307/2266486. JSTOR 2268019.
  16. Goodstein, R. L. (1947). "Transfinite Ordinals in Recursive Number Theory". Journal of Symbolic Logic 12 (4): 123–129. doi:10.2307/2266486. JSTOR 2266486.
  17. Reitwiesner, G. (1950) "An ENIAC determination of Pi and e to more than 2000 decimal places," MTAC, v. 4, 1950, pp. 11–15"
  18. Skewes, S. (1955) "On the Difference pi(x)-li(x). II." Proc. London Math. Soc. 5, 48-70.
  19. Rado, T. (1962) "On Non-Computable Functions." Bell System Technical J. 41, 877-884. doi:10.1002/j.1538-7305.1962.tb00480.x
  20. Graham, R. L. and Rothschild, B. L. (1971) "Ramsey's Theorem for n-Parameter Sets." Trans. Amer. Math. Soc. 159, 257-292.
  21. Knuth, D. E. (1976) "Mathematics and Computer Science: Coping with Finiteness." Science 194, 1235-1242. doi:10.1126/science.194.4271.1235
  22. Gardner, M. (1977) "Mathematical games: In which joining sets of points leads into diverse (and diverting) paths" Scientific American 237(5), 18-28. doi:10.1038/scientificamerican1177-18.
  23. Noll, C. and Nickel, L. (1980)The 25th and 26th Mersenne Primes, Mathematics of Computation, vol. 35, No. 152 (1980), pp. 1387–1390
  24. Kirby, L. and Paris, J. (1982) "Accessible independence results for Peano arithmetic" Bulletin of the London Mathematical Society 14: 285–293.
  25. Steinhaus-Moser Notation - MathWorld
  26. Hofstader, D. (1983) "The Largest Number Game" Scientific American.
  27. Buchholz, W. (1987) "An independence result for \(\Pi_1^1-\textrm{CA}+\textrm{BI}\)" Ann. Pure Appl. Logic 33 131-155.
  28. Page, D. N. (1994) "Information loss in black holes and/or conscious beings?", preprint for "Heat Kernel Techniques and Quantum Gravity", edited by S. A. Fulling (Discourses in Mathematics and Its Applications, No. 4, Texas A&M University Department of Mathematics, College Station, Texas, 1995)
  29. Conway, J. H. and R. Guy (1995) Book of Numbers, Copernicus.
  30. Pickover, C. A. (1995) Keys to Infinity Wiley, New York.
  31. Sloane, N. J. A. (1995) Sequence A000178/M2049 in "The On-Line Encyclopedia of Integer Sequences."
  32. Friedman, H. M. (2000) "Enormous integers in real life".
  33. Archive of Japanese BBS discussing large numbers in 2002
  34. Fish (2013) Googology in Japan - exploring large numbers
  35. Bowers, J. (2007) Exploding Array Function
  36. Bowers, J. (2007) Infinity Scrapers
  37. Saibian, S. (2008) One to Infinity: A Guide to the Finite
  38. Taranovsky, D. (2012) Ordinal Notation
  39. Goucher, A. P. (2013) The Ξ function
  40. Sam's Number (old revision)
  41. Older Updates - Pointless Large Number Stuff
  42. [1]
Advertisement